Soupe aux haricots blancs

Je cherchais une soupe avec des protéines. Je me suis inspirée d’une recette de SOS Cuisine pour créer cette soupe aux haricots blancs, mais j’ai rendu la recette végétalienne.

 

Portions : 10

Temps : 40 min

 

Ingrédients :

3 boîtes de haricots blancs, égouttés (540mL)

2 oignons jaunes

3 gousses d’ail

2 c. à soupe d’huile d’olive

1 c. à soupe de romarin séché ou 2 branches de romarin frais

6 tasses de bouillon de légumes

Set et poivre au goût

 

Instructions :

Faire revenir les oignons et l’ail dans l’huile pendant 2 minutes et ajouter les haricots, le bouillon et le romarin. Amener à ébullition puis laisser mijoter à feu moyen pendant 30 minutes.

Avec un mélangeur ou un pied mélangeur, réduire la soupe en purée et c’est prêt à servir!

 

Astuces:

Puis-je suggérer de servir avec un morceau de pain à l’ail fait maison? C’est vraiment délicieux…

 

Bon appétit!

Publicités

Tempeh: Comment le préparer…

Le tempeh est le produit de la fermentation du soya. Il a une consistance plus ferme que le tofu et possède un petit goût de noisettes. Il n’est pas aussi versatile que le tofu mais offre une variété appréciable pour les végétariens et les végétaliens. Comme le tofu, vous pouvez mariner, épicer ou servir le tempeh à plusieurs sauces mais vous devez quand même être sensible au goût de base du tempeh lorsque vous l’assaisonnez.

 

Étant donné la fermentation du tempeh, ce dernier a un goût amer, qui peut déplaire à certains. Il est très facile de se débarrasser de cette amertume en faisant bouillir le tempeh congelé pendant 5 minutes. Il ne va rester que le goût de noisettes. D’ailleurs, après avoir été bouilli, le tempeh est cuit, mais on peut quand même l’assaisonner et le faire griller par la suite.

 

Le tempeh est encore difficile à trouver dans les épiceries à grande surface mais il est de plus en plus facile à trouver dans les magasins d’aliments naturels et les épiceries spécialisées. Il se trouve dans la section des surgelés, en galette carrée de 340g généralement.

 

 

 

Recette simple de burger au tempeh

Mon chum et moi, on adore les burgers sur le barbecue. L’été, il fait généralement cuire sa viande d’un côté du barbecue et mon tempeh de l’autre.  Pour moi, ça représente l’été, le soleil et les vacances.

 

Portions : 4 burgers

Temps : 15 minutes

 

Ingrédients

Portion familiale de tempeh (340g)

Huile végétale préférée

Mélange d’épices à steak

Eau

4 pains hamburger

Oignon rouge

Tomate

Laitue

Végénaise (je suggère Earth Island)

Relish

 

Instructions :

Porter l’eau à ébullition dans une poêle ou un chaudron assez large pour accueillir le tempeh. Vous n’avez besoin que de 2-3 pouces d’eau seulement. Couper le tempeh congelé en quatre carrés et déposer dans l’eau qui bouille. Attendre 5-7 minutes puis retirer le tempeh de l’eau. Il est cuit! Vous pourriez servir le tempeh ainsi mais, personnellement, j’aime bien ajouter un peu d’épices.

 

Éponger le tempeh pour enlever l’eau en surface puis badigeonner d’huile. Saupoudrer du mélange d’épices puis rôtir à la poêle ou sur le barbecue 5-10 minutes pour ajouter un peu de couleur au tempeh. Pendant ce temps, faire rôtir les pains hamburger.

 

Servir le tempeh dans le pain hamburger avec vos condiments préférés. Personnellement, j’aime bien mettre oignon, laitue et tomate dans mes burger, ainsi que de la végénaise et de la relish… Mais si vous voulez ajouter autre chose, allez-y!

 

Variation :

Au lieu d’utiliser le mélange à épices pour assaisonner le tempeh, vous pouvez badigeonner de votre sauce BBQ préférée et laisser la sauce caraméliser légèrement sur le BBQ. C’est délicieux!

 

Astuce :

Une de mes amies trouve que les galettes de tempeh sont trop larges et coupe le tempeh dans le sens de la largeur après l’avoir coupé en 4. Elle se retrouve alors avec 8 portions de tempeh par paquet.

Cuisine végétalienne des grands chefs – Critique

Livre de recettes végétaliennes

Note : 3/5- Pourquoi pas!

Niveau d’expérience recommandé : moyen à élevé (un débutant va trouver certaines recettes difficiles)

Prix : 30$

 

Courte explication

Le livre de recettes présente des repas végétaliens qui ont été composés par 25 des plus grands chefs cuisiniers de notre époque. Chaque chef présente un repas composé de 3 ou 4 services et ces recettes sont toutes accompagnées de photos couleur.

 

Commentaires

J’ai trouvé ce livre alors que je cherchais désespérément des livres de recettes sans produits laitiers pour mon chum. Je l’ai donc acheté peu après sa sortie en magasin, bien avant de considérer le végétalisme lui-même.

La première chose qu’on remarque en ouvrant ce livre, c’est la qualité des images. Les photos sont magnifiques et donnent envie de goûter aux différents plats. Il y a une introduction pour chacun des chefs, avant la présentation de ses plats.

Le livre est bien traduit mais il est clairement orienté pour les français. Les québécois vont devoir faire quelques petites adaptations pour trouver tous les ingrédients. Plusieurs des ingrédients présentés sont plutôt difficiles à trouver et les recettes sont longues à préparer. Après tout, TOUT est fait maison, même les bouillons. Faites attention, le livre nous demande parfois de préparer de grandes quantités d’un ingrédient (une huile parfumée par exemple) alors que vous allez seulement en utiliser quelques gouttes. Mon chum, qui aime bien faire la cuisine, a fini par se fâcher contre le livre devant la quantité de temps que ça prenait!

 

Les recettes sont délicieuses mais demandent beaucoup de travail. Ce sont des recettes que je recommande pour les grandes occasions seulement, les ingrédients sont plus difficiles à trouver et on n’a pas plusieurs heures à mettre à chaque jour sur la présentation du souper. C’est quand même une grande source d’inspiration quand vous voulez faire quelque chose de spécial!

 

Référence :

Titre : La cuisine végétalienne des grands chefs

Traduction de : Great chefs cook vegan.

Auteur : Linda Long

Éditeur : Éditions AdA

 

Vous trouverez le livre en librairie. Amazon Canada ne l’a pas en stock mais Amazon France l’a.

 

Patates à déjeuner (avec vidéo)

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=LFi2uV6LqRg]

Lorsque ma grand-mère faisait un petit déjeuner moindrement élaboré, il y avait toujours ces petites patates, très appréciées de moi, ma sœur et mon frère… Le déjeuner a changé mais ces pommes de terre sont toujours appréciées… C’est aussi un bon moyen de passer les pommes de terre de la veille, cuites mais non utilisées…

 

Portions : 4 à 6 portions

Temps : 5-7 minutes

 

Ingrédients :

2 tasses de pommes de terre cuites et refroidies

1 c. à soupe de margarine

1 c. à thé de sel de céleri

1 c. à thé de poudre d’ail

1 c. à thé de poudre d’oignon

1 c. à thé d’herbes de Provence

1 pincée de sel (ou 1/8 c. à thé)

1 pincée de poivre de Cayenne (ou 1/8 c. à thé)

 

Instructions :

Couper les pommes de terre en gros morceaux. Dans une poêle, faire fondre la margarine à feu moyen puis ajouter les pommes de terre. Saupoudrer les pommes de terre d’épices (toutes les épices nommées plus haut) puis laisser rôtir en mélangeant régulièrement pour éviter que ça colle. Laisser rôtir 5-7 minutes puis servir. Ça refroidis rapidement alors je vous conseille de le manger dès que ça sort de la poêle.

 

Astuces :

Le niveau d’épices est peut-être trop élevé pour certains alors vous pouvez mettre plus de pommes de terre (3 tasses) ou couper les épices en deux si vous préférez des patates moins épicées.

Pour faire cuire les pommes de terre, vous pouvez les faire bouillir, mais ça va plus vite de les mettre quelques minutes au four micro-ondes.

Le Bouddha d’cuisine

Restaurant/Comptoir végétalien spécialisé dans les lunchs

Note : 3/5 – si tu es dans le coin, pourquoi pas

Range de prix (incluant le pourboire, sans alcool) : environ 15$

 

Courte explication du restaurant

Caché dans le couloir souterrain entre le Centre Eaton et la Place Ville-Marie, le Bouddha d’cuisine est un minuscule restaurant – comptoir qui offre des boîtes à lunch le midi pour les travailleurs des alentours. Le restaurant est végétalien et la plupart des aliments offerts sont sans gluten et même crus. Au menu se retrouvent salades, soupes, desserts et quelques repas crus. Le restaurant offre aussi une soupe et un plat du jour chaud qui change à chaque jour.

 

Commentaires

Mon plus grand coup de cœur, c’est le service. Lorsque je suis arrivée au comptoir, la propriétaire a pris le temps de m’expliquer comment ça fonctionne et ce qui est au menu. Elle aime son entreprise et ça parait. Elle est très sympathique!

Bien que je n’aie pas moi-même essayé la soupe, Andréa l’a fait. Les soupes et les plats du jour, chauds, sont bons. Personnellement, j’ai beaucoup apprécié les desserts que j’ai goûté (que voulez-vous, j’ai un faible pour les desserts). Les soupes, plats du jour et les desserts sont donc les forces du restaurant.

J’ai beaucoup aimé les faux œufs dans le mimosa. C’était surprenant et délicieux. Malheureusement, j’ai dû partager avec mon chum…

Les autres plats étaient corrects. Ils n’étaient pas époustouflants mais ils étaient au-delà de n’importe quel lunch que je pourrais acheter à l’épicerie. Malheureusement, je n’ai pas aimé la vinaigrette, je trouve qu’elle est trop liquide et qu’elle fonctionne mal avec les salades auxquelles elle a été associée. C’est mon gros point négatif…

Si je travaillais dans le coin et que j’avais les moyens d’aller régulièrement au restaurant, je deviendrais probablement une habituée…

 

Adresse

1253 McGill College

Dans le tunnel entre le Centre Eaton et la Place Ville-Marie

Métro McGill

Horaire : Lundi au vendredi, 9h à 17h

Site web : http://lebouddhadcuisine.jimdo.com/

Biscuits à l’avoine (Vidéo)


Dans cette deuxième vidéo, nous continuons notre série déjeuners. Cette recette est inspirée des biscuits à l’avoine que j’achetais à la cafétéria et que je mangeais comme déjeuner (pour les amis européens: le petit-déjeuner). Maintenant, je travaille dans une école mais quand je pars le matin de chez moi, je n’ai pas encore faim. Je préfère déjeuner en arrivant à l’école. Je peux traîner ces biscuits sans problèmes et j’ai ainsi un déjeuner vegan au travail!

Portions : 20 biscuits

Temps : 30 minutes

Ingrédients :

4 tasses de flocons d’avoine

1 tasse de farine

1 tasse de margarine

1 tasse de cassonade

¼ tasse d’eau

1 c. à thé de bicarbonate de soude

1 c. à thé de cannelle

2 c. à table d’essence de vanille

2 tasses de raisins secs ou canneberges séchées

Instructions :

Préchauffer le four à 350F.

Battre en crème les ingrédients suivants : la margarine, la cassonade, l’eau et la vanille. Vous pouvez utiliser le batteur électrique (vitesse moyenne) ou un bon fouet, jusqu’à l’obtention d’une texture légère.

Mélanger ensemble la farine, le bicarbonate de soude et la cannelle avant de les  incorporer graduellement au mélange « crémeux ». Bien mélanger.

Ajouter ensuite les flocons d’avoine et les fruits séchés.

Recouvrir une plaque à biscuit de papier parchemin puis déposer la pâte en boules à l’aide d’une cuillère.

Mettre au four et cuire de 15 à 20 minutes à 375F. Les bords doivent être dorés mais c’est tout!

Les biscuits doivent être refroidis avant d’être retirés de la plaque.

Bon appétit!

Astuce :

Pour une texture moelleuse qui dure plusieurs jours, couvrir d’une pellicule plastique dès que les biscuits sont froids…

Chausson aux pommes

Chausson aux pommes

L’inspiration vient toujours un peu de la nécessité dans mon cas. L’autre jour, j’avais fait un peu de pâtisserie et il me restait de la pâte à tarte que je ne voulais pas perdre. Comme je l’avais déjà fait congeler une fois, je ne pouvais pas vraiment la remettre au congélateur. Je ne pouvais pas vraiment faire de tarte puisque mon assiette à tarte était déjà prise… J’ai alors vu les pommes qui traînaient sur le haut de mon frigidaire et j’ai décidé de faire un chausson aux pommes. Finalement, le chausson était plus appétissant que la tarte en question. Un chance qu’Alexandre est arrivé à peu près quand j’ai sorti le chausson du four car je ne suis pas sûre qu’il en serait resté pour lui…

 

Portions : 4

Temps : 40 minutes

 

Ingrédients :

2 pommes

½ c. à thé de cannelle

½ c. à thé de muscade

¼ c. à thé de piment de Jamaïque (all spice)

2 c. à soupe de cassonade

1 pâte à tarte (1/5e de la recette de pâte qui se trouve avec la tourtière au millet)

Farine tout usage

Un petit bol d’eau

 

Instructions :

Faire d’abord préchauffer le four à 400˚F. Peler les pommes et les couper en quartiers. Dans un bol, mettre les quartiers de pommes, la cannelle, la muscade, le piment de Jamaïque et la cassonade et bien mélanger pour que les pommes soient enrobées d’épices à peu près uniformément.

Utiliser la farine sur le rouleau à pâte et sur la surface pour éviter que la pâte colle. Rouler la pâte avec une forme rectangulaire. Personnellement, j’essaie d’avoir une pâte deux fois plus longue que large. Couper les extrémités pour vraiment avoir une pâte rectangulaire et placer le mélange de pommes sur la moitié de la pâte. Avec l’eau, mouiller le contour de la pâte et replier le côté où il n’y a pas de pommes par-dessus les pommes. En utilisant l’eau pour s’assurer que les bords restent collés, replier les bords comme si vous formiez une enveloppe autour des pommes. Avec un couteau, couper 2 ou 3 petites fentes sur le chausson pour laisser sortir la vapeur.

Mettre du papier parchemin sur une plaque à biscuit et, délicatement y déposer le chausson. Mettre le chausson au four pour 30 min de cuisson à 400˚F. Au bout de 25 minutes, commencez à vérifier votre chausson régulièrement pour vous assurer d’une belle couleur dorée sans que le chausson brûle. La cuisson peut varier entre 25 et 35 minutes.

Bon appétit!

 

Astuces :

Lorsque vous faites cuire des pommes, le résultat diffère en fonction de la variété de pomme utilisée. La Macintosh, par exemple, devient de la compote alors que la gala, elle, refuse de se défaire ne serait-ce qu’un peu. Le chausson sera bon peu importe le type de pommes choisi mais, si vous voulez des pommes tendres mais qui restent en quartier, je suggère la Lobo ou la Cortland. Personnellement, j’aime bien aussi l’effet compote de la Macintosh…