Masque de nuit contre les rides aux vitamines…

Soyons honnête, je suis une fille, j’aime ça avoir l’air belle et jeune. Je n’aime pas voir apparaître sur mon visage des ridules et rides, je veux avoir l’air de 22 ans pour toujours. Je sais, c’est pas très original, mais je me trouve trop jeune pour vieillir…

Je fais de l’acné assez sévère, je n’en ai pas faites adolescente, mais l’âge adulte fut moins agréable. J’en fait depuis maintenant presque 5 ans et croyez-moi, en 5 ans j’en ai essayé des produits… La plupart des produits fonctionnent quelques semaines et ensuite tu te retrouve avec une peau sèche et endommagé et un trou géant dans ton porte-feuille. J’ai finalement recourru à mon bon sens et j’ai créé mes propres solutions. Être végétalienne aide quand même, je dois avouer que j’ai moins d’acné qu’avant, mais elle n’a pas encore disparu. Je garde espoir que le temps fasse tout partir avec une bonne alimentation, mais en attendant, je voulais vous offrir une solution aux deux problèmes. Si contrairement à moi, vous avez une belle peau sans bouton, vous n’avez qu’à omettre l’huile de melaleuca et vous aurez une recette magique contre les rides, la peau sèche et les cicatrices. Une recette super simple et facile. Tous les ingrédients se retrouve en pharmacie.

Avant d’aller vous coucher, lavez votre visage avec votre savon préféré (j’utilise celui au melaleuca de The soap works). Après avoir séché votre peau, ajouté votre crème hydratante préféré (j’utilise Base Glaxal, mais je n’arrive pas à savoir si elle est Vegan). Choisissez une crème hydratante de base, rien qui contient du parfum, vous voulez simplement une crème qui va aider le mélange à pénétrer dans la peau.

 

Ingrédients:

1 capsule de vitamine E (contre les cicatrices et rides)

1 capsule de vitamine A et D (ensemble ou séparé) (aide à la texture de la peau et son élasticité)

6 gouttes d’huile de melaleuca (tea tree oil) (si vous avez de l’acné ou autre problème de peau du genre)

 

Ensuite prenez le bout d’une épingle et ouvrez les capsules de vitamines et mélangez les ingrédients dans vos mains. Etaler sur votre visage pour la nuit, assurez vous de bien masser les endroits à problème. Je vous suggère de vous attacher les cheveux, c’est quand même huileux. Au matin lavez votre visage comme normalement. Vous devriez voir une différence dès le matin même, ne vous attendez quand même pas à perdre 10 ans en une nuit. Je fais le traitement quotidiennement mais vous pouvez le faire aux semaines ou au besoin.

Astuce: vous avez une cicatrice disgracieuse ailleurs que sur le visage, appliquez-y la vitamine E, ça devrait aider.

Avez-vous des recettes beauté à partager avec nous?

Publicités

Voyager Végétalien?

Je suis récemment partie voyager pour la première fois depuis que je suis végétalienne. Je l’avoue, ça a été plus difficile que je l’avais anticipé. Je suis parti en admettant qu’il était possible que je n’arrive pas à être végétalienne durant tout le voyage et pour être honnête, je n’y suis pas parvenu tout le temps. J’ai appris beaucoup de chose durant ce voyage et je souhaitais partager avec vous ce que j’ai appris.

1. Choisir ses restaurants d’avance.

Je ne sais pas pour vous, mais une fois que je sais que je pars en voyage, je vais m’acheter un guide de voyage. Par contre, il n’y a pas vraiment de guide de voyage végétalien, alors il faut le faire soi-même. Alors j’ai pris une application qui me donne la localisation des restos végétariens et végétaliens (Happy Cow) partout dans le monde. Malheureusement, l’application requiert l’internet et je n’avais pas de service internet, sauf à l’hôtel. Je me retrouvais donc, à l’heure de manger, loin de l’hôtel et sans savoir où aller. 

Après quelques jours d’improvisation peu agréable, j’ai décidé de me préparer. Avant de partir de l’hôtel le matin, je cherchais les restos près des attractions que j’allais visiter pour savoir où aller manger et je les marquais dans la carte de mon guide de voyage. Si vous n’avez pas d’accès internet à votre destination, je vous suggère de marquer les cartes de votre guide avant de partir voyager et de vous apporter une liste. Sinon, partez à la recherche d’un McDonald (non, pas d’inquiétude, ce n’est pas pour y manger) ils offrent le wifi gratuit à travers le monde (je n’ai pas essayé tout les pays quand même) alors vous pouvez vous arrêtez devant la porte et chercher un resto. Certaine autre grosse chaîne risque d’avoir le même service comme Starbuck et autre cafés.

 

2. Pour les repas organisés, contacter les organisateurs avant de partir.

Pour mon voyage, certains de mes repas en chemin étaient des repas organisés. J’avais prévenue la compagnie aérienne pour l’avion pour l’allée (n’oubliez pas de le faire au moins 48 heures avant votre départ, on m’a corrigé c’est pas 24 heures) mais j’avais oublié pour le retour alors j’ai mangé des cannellonis avec du fromage, sept heures de voyage, c’est malheureusement trop long pour éviter de manger.

Durant le voyage lui-même, j’avais aussi quelques repas de groupe que je n’avais pas pris en considération alors les organisateurs (vraiment gentils et compréhensif) ont due appeler les restaurants à la dernière minutes. Soyez plus prévoyant que moi, si vous avez des repas de prévus, avertissez, vous allez éviter des cheveux blancs à vos organisateurs et des mauvaises surprises pour vous.  

3. Trouvez-vous une épicerie.

La première journée du voyage, je me suis retrouvé à manger des toasts avec de la confiture pour déjeuner (le beurre d’arachide, c’est très Nord-Américain, il parait et le lait de soya, ce n’est pas populaire en Allemagne). Pour dîner, j’ai mangé un sandwich aux légumes grillés et pour souper des pâtes aux légumes. J’en suis arrivé à la conclusion que les omnivores là-bas sont plein de bonne volonté mais manque d’imagination. (Tout le monde sait que des végétaliens, ça mange que des légumes?!) J’ai appris ma leçon, je suis allé me trouvé une épicerie, j’ai acheté des noix (yé! une protéine qui se transporte) et de la margarine que je connaissais végétalienne (je ne sais pas lire les étiquettes en allemand) et autres petits truc comme des puddings au soya (c’est vraiment triste de voir tout le monde mangé des dessert et de pas pouvoir en mangé). Après ça, je savais que j’avais des collations qui me garderaient loin de la tentation. Vous pouvez aussi vous acheter de quoi faire des lunches et vous sauvé tout un casse-tête.


 4. Soyez flexible.

Le défaut du voyage, c’est définitivement le manque de contrôle et si vous ne vous laissez pas un peu de flexibilité (vous en aurez probablement moins besoin si vous suivez ces règles) vous allez trouver le voyage pénible. Si vous voyagé avec des omnivores, vous allez devoir faire des compromis sur les restos et si vous ne parlez pas le langage, vous allez avoir de la difficulté à lire les menus, les étiquettes à l’épicerie ou à la chocolaterie.

Soyez flexible et surtout amusez-vous!

Visite à l’expo manger santé et vivre vert

J’ai décidé de visiter l’expo manger santé et vivre vert pour, disons, voir ce qui se fait en ce moment dans le domaine de l’agriculture biologique et de la nourriture végétalienne. Étant donné mon peu d’intérêt pour les kiosques de vitamines et autres suppléments ou pour les centres de chiropractie ou les centre de type « Spa », j’avais l’intention d’entrer, faire le tour et ressortir en moins de 2h. Ça ne pouvait pas être si gros que ça après tout! J’avais même apporté mon sac d’école pour pouvoir étudier après le salon en allant siroter un café  quelque part. 4heures après être entrée au salon, je ne regrette pas d’être venue mais je commence sérieusement à regretter d’avoir amené mon sac qui commence à me donner un sérieux mal de dos et que je sais maintenant que j’ai apporté pour rien. C’est gros comme salon… très gros… et il y a tellement de choses intéressantes que je pourrais écrire des pages et des pages sur ce que j’ai découvert…

Je ne crois pas réellement que quiconque soit intéressé à lire des pages et des pages alors je ne présenterai pas tous les exposants intéressants mais je vous présente les points les plus importants de mon expérience et ferai un très bref résumé de quelques exposants que voici:

1. Notre billet d’entrée n’est bon qu’une journée… sinon je serais peut-être retournée

2. On vous donne un sac réutilisable à l’entrée.

3. Si il y a un guichet ATM, les vendeurs ne prennent généralement que l’argent comptant.Prévoyez à l’avance… Parlant de prévoyance, vous voulez porter des souliers confortables, faites moi confiance là dessus.

4. Les principaux restaurants et boutiques végétaliens de Montréal, ainsi que l’association végétarienne était présents. C’était cool de rencontrer des gens. J’ai appris que le Rachelle Béry avait 7 épiceries au Quéec!

5. Mon chum est allergique aux produits laitiers (même aux traces) et il adore le chocolat: il y avait deux chocolatiers crus (et vegan) que j’espère sincèrement commencer à voir apparaître dans les épiceries spécialisées au moins: chocadel et giddy yoyo qui semblaient tous deux se chercher des distributeurs et dont les produits goûtés étaient excellents. Beaucoup des producteurs sur place sont des producteurs québécois, incluant ceux-ci.

6. J’ai découvert une multitude de nouveaux produits, incluant les faux fruits de mer de sophie’s kitchen et les bols de Annie Chun’s

7. Colombe Plante, auteur de livres végétariens et végétaliens, est extrêmement gentille et je suis contente de l’avoir rencontrée. J’ai acheté un de ses livres de recettes, la critique viendra dans quelques semaines.

8. J’ai de nouveaux endroits à visiter à Montréal (je vous donnerai des nouvelles après ma visite)

9. Les aliments poulet doré, plus spécifiquement la marque Cyrches, qui font des bouillons et des soupes, sont végétariens (les bouillons eux-même sont végétaliens mais pas les soupes). Vous aussi vous auriez fait une drôle de face en réalisant que le bouillon de poulet est végétalien.

10.Il y a un supermarché santé à l’extérieur de Montréal, la Moisson, qui est à Ste-Thérèse…

11. Le Jardin des anges est un marché bio qui a plein d’aliments locaux intéressants et il livre à la porte, après que vous ayez fait votre épicerie en ligne.

Je pourrais continuer comme  ça encore longtemps… Il y avait plein d’exposants intéressants.

Honnêtement, le meilleur conseil que je puisse vous donner, c’est d’y aller vous même. Ça dure toute la fin de semaine (jusqu’au 18 mars) au Palais des Congrès, métro Place d’Armes…

Bonjour et bienvenue sur le blogue des fèves urbaines

Les fèves urbaines, c’est un blogue mais aussi un site qui s’intéresse à tout ce qui est végétalien. Les fèves urbaines, c’est aussi deux soeurs qui ont réalisé que les ressources francophones pour les nouveaux végétaliens et ceux qui sont plus expérimentés sont difficiles à trouver. À mesure que des articles vont s’ajouter, vous trouverez ici des recettes, des techniques, des ressources mais aussi des critiques et des commentaires sur nos expériences dans le monde du végétalisme.

Peut-être que vous vous demandez si ce blogue s’adresse à vous? Eh bien, posez vous les questions suivantes:

Suis-je végétalien/ne?

Suis-je végétarien/ne?

Est-ce que je connais un végétarien ou un végétalien?

Est-ce que je connais une végétarienne ou une végétalienne?

Est -ce que je songe à devenir végétarien/ne ou végétalien/ne?

Est-ce que que connais quelqu’un d’intolérant au lactose ou allergique aux protéines de lait?

Est-ce que j’aime faire varier mon alimentation?

Suis-je curieux ou curieuse?

Est-ce que je cherche une nouvelle recette?

Est-ce que je cherche à manger de façon plus responsable pour l’environnement?

 

Si vous avez répondu oui à une seule de ces questions, les fèves urbaines s’adressent à vous!